Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Village et Avenir
  • Le blog de Village et Avenir
  • : L'aide aux populations des villages reculés de la Région des Savanes au Togo.
  • Contact

Pages

14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 19:29

Aujourd'hui, c'est une grande journée pour Village et Avenir : le raid doit atterrir à Dapaong.


Patrick est très stressé par l'état de la piste, c'est vrai que nous sommes en pleine brousse et que les atterrissages d'avions ne sont pas fréquents. Selon différentes sources très peu fiables il se pose entre 3 avions par semaine et 1 par an. Je m'engage donc à aller faire un état des lieux en fin de matinée.

Mais avant, nous avons une réunion à la Direction du Plan de la Région des Savanes sur ce que l'on appelle les cases de santé. Rendez-vous est pris pour 8h00, évidemment nous sommes en retard, rien de surprenant en ce qui me concerne.

Notre projet est de mettre à la disposition des populations des Unités de Soins et d'Accouchement pour les trois villages où nous intervenons.

Cette réunion a été organisée par Anani avec le Direction du Plan et le réprésentant du Ministère de la Santé. Ce dernier nous annonce que le village de Tamatougou, compte tenu de son caractère très reculé et inaccessible, fait partie de ses priorités.

Les représentants présents à la réunion nous expliquent spontanément et que si nous construisons et équipons la case de santé, dont le nom administratif est Unité de Soins Périphériques 1, alors ils financeront le fonctionnement, c'est à dire concrètement : les salaires.

C'est un bonne nouvelle pour nous, car nous avons décidé de ne financer que les équipements, et jamais le fonctionnement, (c'est vrai aussi pour les écoles).

Reste à trouver les financements pour les médicaments, et c'est là qu'un de nos amis Togolais, Pierre, intervient pour nous proposer au nom de La Commune du Millénaire (un programme des Nations Unis) de financer les premières dotations en médicaments. Il se trouve qu'il en est le directeur pour la Région des Savanes


Jean-Claude et moi sommes surpris de la facilité avec laquelle nous avons obtenu cela (je découvrirai ensuite que nous commencons à avoir une certaine notoriété à Dapaong et que les autorités souhaitent nous aider).

Par contre, les villages de Nagou et de Djantchougou ne font pas partie des priorités du gouvernement et les représentants commencent à nous faire la liste des villages où ils aimeraient que nous intervenions.
Nous expliquons rapidement et clairement que l'action de Village et Avenir porte sur trois villages : Nagou, Tamatougou et Djantchougou et les cases de santé seront construites uniquement dans ces villages.


Note fermeté fait rapidement évoluer la situation de Nagou, et le Directeur du Plan, un homme charmant et intelligent, trouve rapidement un argument pour pouvoir obtenir les fonds nécessaires au fonctionnement. En effet, à proximité du village, il y a des grottes qui font partie du patrimoine historique du Togo, et son souhait est de développer le tourisme dans la région. Je pense que je ferai à mon retour à Paris un article sur ce sujet.
Une case de santé, USP1, devient dont nécessaire pour répondre à l'accroissement de visites. L'argument semble tenir la route.


Par contre, pour le village de Djantchougou, cela semble plus compliqué car il y a déjà une case de santé à quelques kilomètres du village, nous demandons donc aux autorités qu'elles étudient ce projet sous un autre angle et trouvent une solution pour ce village.

La réunion a tenu toutes ses promesses et nous sommes ravis.


Il est temps d'aller inspecter la piste, 20 kms de voiture sur une piste, et nous voilà enfin arrivés. La piste est belle, il n'y a pas de trou et pas de pierre, Patrick m'avait demandé de veiller à ces deux points.
Mais il y a de l'herbe et beaucoup de paille sur environ 400 mètres (sur 1 000 mètres de piste). L'avion de Patrick ne peut pas atterir, contrairement à celui d'Alain, un cesna de 50 ans d'âge, un avion de brousse qui atterrit très court.

Le problème est entier, et comment faire ?

Mais la magie africaine se met en route et en deux temps trois mouvements, quatre personnes sorties de nulle part, à la demande du Directeur du Plan qui a eu la gentillesse de nous accompagner ,se mettent à nettoyer les 400 mètres de piste envahies par les herbes hautes. Ceci atteste que cette piste ne sert que très rarement, une confidence faite à Patrick est que le dernier avion a s'être posé là depuis plus de trois ans.

Rassurés, nous rentrons Jean Claude et moi pour déjeuner et travailler sur l'organisation de nos projets.

Nous avons pris nos habitudes dans un restaurant, Le Campement, tenue par une Togolaise mariée à un Francais. Nous avons la garantie de ne pas être malades.

De retour dans ma chambre avec la volonté de prendre une bonne douche (la température est de 38 °), je recois un sms de Patrick qui m'annonce que leur arrivée est retardée à cause d'un contrôle douanier anormalement long à Ouaga. Il est 15 h 00, et c'est une catastrophe, car le soir nous sommes reçus à dîner par nos amis Togolais pour un coin du feu, et surtout le départ pour l'inauguration du forage est prévu à 9h00 le lendemain.
Je décide de me connecter à la balise GPS pour suivre leur trajet et tenter de déterminer une heure approximative d'arrivée. Anani m'a rejoint, il a tout organisé et il est effondré.

Les avions volent vite et j'essaie d'organiser avec Anani l'accélération des formalités administratives pour les deux avions à Niamtougou, ville étape, par téléphone. Nous avons négocié avec les autorités que les avions pouvaient se poser à Dapaong sans passer par Niamtougou.
45 mn plus tard, je leur annonce par sms que nous avons obtenu un accord et qu'ils peuvent se poser à Dapaong. Nous sommes soulagés. Mais il nous reste dix minutes pour aller à l'aérodrome.


J'envoie un xième sms pour demander à Patrick de rester en l'air pour que nous les voyons atterrir. Il me doit bien cela.


cyrille-le-15 0356


cyrille-le-15 0350


 


cyrille-le-15 0370


cyrille-le-15 0372


cyrille-le-15 0382


cyrille-le-15 0383


cyrille-le-15 0400


cyrille-le-15 0403


cyrille-le-15 0412

Les avions finissent par se poser, je suis heureux. J'apprends que Sophie a piloté l'avion d'Alain, c'est extraordinaire. La foule grossie de plus en plus, c'est un évènement pour cette ville, les autorités sont là pour accueillir nos Aventuriers Aviateurs. Les villageois sont venus voir les avions, et commencent la séance photo, tout le monde veut être photographiés à côté des avions. On reste un bon moment pendant que la gendarmerie fait les démarches administratives avec nos pilotes.
Ils sont là, après 6 800 kms en 5 jours et demi, un véritable exploit. Ils ont tous mis leur chemise de pilote ce qui donne à l'évènement un accent particulier ...

Nous rentrons à la nuit tombée et finissons autour d'un bière au Campement.

Je prends, enfin, ma douche et nous partons tous pour aller chez Toussaint, un autre ami qui nous accueille chez lui pour la grand fête du Coin du Feu. (voir Photos sélectionnées par Cyrille, je ne m'interdis pas d'en ajouter d'autres une prochaine fois).

cyrille-le-15 0439


 


cyrille-le-15 0505


cyrille-le-15 0507


cyrille-le-15 0523


cyrille-le-15 0493-copie-1

Minuit, dodo après une journée bien remplie.

 

Désolé pour les "fots d'ortograf", je suis fatigué et personne n'a voulu relire mon texte.

 

Je viens de lire tous les commentaires, emails et sms que nous avons reçus après 3 jours de silence, un grand merci à vous tous et, Lydia, à mon retour il y aura ENORMEMENT de photos, mais ici en Afrique, c'est compliqué de les charger sur le blog, alors un peu de patience et promis je m'en occupe à mon retour le we prochain.

Repost 0
Published by villageetavenir - dans Opération spéciale
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 20:00

Désolé, mais la connexion est incertaine, il y a de fréquentes coupures d'électricité à Dapaong et je galère depuis deux jours. Je vous raconterai les deux jours extraordinaires que nous venons de passer, demain à Lomé dès qu'une connexion est possible.

Repost 0
Published by villageetavenir - dans Opération spéciale
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 23:40

Une journée bien remplie.

La journée a commencé par la visite des officiels, c'est comme cela en Afrique, on ne vient pas dans une ville sans se présenter avec toutes les civilités d"usage. Surtout quand on a remué ciel et terre pour préparer l'arrivée des deux avions.

L'autorisation a été donnée par le Ministre des Armées le 3 novembre, donc notre présence ici ne passe pas inapercue.
Nous nous présentons au secrétaire général de la Préfecture de Tone dont dépend Dapaong. Moment surprenant ou rien ne se dit mais on s'installe dans une ambiance bon enfant, on prend quelques photos et le secrétaire général nous annonce qu'il ne veut pas que nous partions sans qu'il ait touché aux avions. Promesse lui est faite que nous le préviendrons de l'arrivée de nos aviateurs, il nous accompagnera donc à l'aérodrome.

Puis nous partons rencontrer le commandant de la gendarmerie de la région des Savanes, un homme charmant qui nous explique qu'il a mis tout en oeuvre pour que notre séjour se passe dans les meilleurs conditions, ses hommes ont préparé la piste d'atterrissage et vont assurer la garde nocturne des avions pendant le séjour de nos pilotes.

Quelques photos, comme c'est l'usage, et avant de partir il nous propose une escorte afin d'assurer notre sécurité, devant notre embarras et nos questions sur la réalité d'un danger, d'ailleurs quel danger peut il y avoir dans cette région ? il se ravise et nous dit que c'est pour "faciliter" les choses en cas de problème.
Nous voilà donc avec un gendarme, uniforme, pistolet et menottes pour nous qui venons en ami dans cette région. Je découvrirai ensuite qu'il y a encore de temps en temps des coupeurs de route et qu'ils sévissent souvent après la saison des pluies, période ou les populations arrivent à gagner un peu d'argent avec leur maigre récolte.

Puis nous prenons la route pour le village de Tamatougou, un village de 3 000 habitants très difficile d'accès, la route principale est en train d'être réalisée à grand renfort de latérite et de ciment, on mange de la poussière, puis nous la quittons pour un chemin de terre et de pierre, l'herbe est si hausse que l'on a l'impression de naviguer sur des eaux, mais les trous et les pierres nous rappellent que nous sommes sur la terre ferme, j'ai mal au dos, très mal, Jonas conduit son 4x4 d'un autre temps, comme s'il faisait un rallye, je pense au pilote du Dakar et je me dit que ce n'est pas pour moi. On avait imaginé avec Patrick s'engager dans cette course mythique, il y a quelques années ...

Nous arrivons au village, l'objet de notre visite est double, j'ai acheté du matériel pédagogique pour l'école et surtout, nous devons faire le point sur le forage en cours.

Nous sommes accueillis par des centaines d'enfants et rapidement le directeur nous demande des nouvelles de Sophie, ils avaient sympathisé lors d'un précédent voyage.

Le matériel pédagogique fait sensation auprès des instituteurs qui nous remercient mille fois ; viennent rapidement quelques doléances : des planisfères, des livres d'école (c'est prévu), des semences et de l'engrais, (je ne comprends pas ce que cela vient faire, mais nous écoutons) et d'autres salles de classe.

Il est vrai que 550 élèves fréquentent cette école, dont 75 le jardin d'enfants (notre maternelle) et il n'y a que trois classes en dur et 2 apatams (classes en extérieur). Comment dispenser un enseignement de qualité dans ces conditions ?
Je m'engage donc à notre retour en France à étudier cette demande avec mes amis de Village et Avenir.

Puis nous partons voir les différents essais infructueux de foration avant d'arriver au lieu définitif. Là, nous avons un débat sur l'éloignement de ce lieu par rapport à l"école, notre voeu est que les enfants aient de l'eau pour se laver les mains en sortant des lattrines et pour se rafraîchir. Nous sommes d'ailleurs trempés tellement il fait chaud.
Jean Claude propose donc une idée lumineuse, celle de l'acquisition d'un âne, une citerne et des pots en terre devant chaque classe. Les élèves les plus grands devant aller chaque jour chercher de l'eau pour les plus petits.
Le débat est clos, super.

Nous repartons et arrivés à nos voitures, le directeur nous invite a déjeuner, le chef du village y tient et nous, nous pensons à nos estomacs. Je déguste donc du bout des lèvres de la pintade grillée (c'est le plat national) et Jean Claude s'en sort mieux que moi, il ne mange rien et parle pour détourner l'attention. Il est trop fort.

Retour à l'hôtel, une bière, une douche et nous voila repartis en réunion pour rencontrer la société qui réalise les forages et celle qui va construire l'école de Djantjougou. Là, pas de photos, une réunion sérieuse à l'européenne et à l'africaine.
Nous sommes contents car on nous garantit que le forage sera opérationnel en janvier et l'école terminée en juin.

La journée touche à sa fin, quelques échanges de sms avec Patrick sur l'état de la piste et sur l'organisation du Coin du Feu, je vous en parlerai demain ...

Serge

Repost 0
Published by villageetavenir - dans Santé
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 22:19

Dapaong le 10 novembre.

Nous sommes enfin à Dapaong, Il est 21h30 et il fait tres chaud. Nous avons diner au Campement, juste à coté de notre hotel, un restaurant ou - accent - l'on mange correctement et qui a la particularité d'avoir de bons vins Francais.


Comme prévu la route a été épprouvante, cinq heures de voiture et 37 degré dehors. Jusqu à la frontière la route est bonne, mais après c'est une catastrophe, toutefois, bonne nouvelle pour nos prochains voyages, l"état Togolais va refaire la route. Il était temps car parfois, la nationale n'est plus qu'un chemin de terre.

Pour une fois, nous avons passé la frontière sans pb, mais après 7 controles, et oui, vous ne revez pas : controles de police et d'immigration pour chaque Etat : Burkina et Togo, plus les controles le laisser passer, et le controle du controle. Auparavant, il y avait autant de lieu, que de controle, depuis quelques mois UEMAO union économique et monétaire d'afrique de l'ouest a construit un batiment, gigantesque, pour simplifier le passage de la frontière, on a gagné quelques centaines de mètres, mais on n'a pas gagné sur les formalités.

Une fois arrivée, nos interlocuteurs nous accueillent chaleureusement au bord de la route et nous allons tous déjeuner avant de découvrir notre nouvel hotel, et là, déception, un batiment moderne, sans le charme africain que nous aimons tant, nous sommes les seuls clients de cet hotel dit 4 étoiles, les chambres sont petites et l'on se sent perdu. C'est vrai que nous avions pris nos habitudes à l'Auberge Idris, une pension africaine, sommaire, mais très agréable et surtout très propre. Nous étions chez nous. Je pense que nos amis ont voulu nous faire plaisir, c'est gentil de leur part, mais ...

Ma chambre est vite devenu le lieu de retrouvaille avec nos amis Togolais, moi qui avait prévu de me doucher et me reposer avant notre réunion ,,, J'ouvre les valises et là, c'est noel avant l'heure, je presente tout ce que nous avons apporté pour les villages et j'ai le droit à un flot de remerciements qui m'ont été droit au coeur.

Jonas m a confier son micro et son téléphone relié à internet, je leur présente donc le blog et ils sont étonnés de ce qu'ils voient, les remerciements continuent, je suis au ange. il me dit même que je peux garder le micro jusqu"à mon départ, c'est sympa, ceci étant, son clavier ne correspond pas aux touches et j ai des pbs avec les accents.

17h00 réunion pour discuter le contrat de construction de l'école de Djantchougou avec l'entrepreneur, la négociation se passe mieux que prévue, on discute depuis 4 mois et rien n'avancait comme nous le voulions, et là autour d'un bière on arrive à s'entendre sur tous les points.
Il y aura donc en juin prochain une école pour 180 éléves, on est heureux et je l'annonce par sms aux pilotes.

Mais notre bonheur ne s'arrete pas là, Anani, le responsable du projet de Nagou, nous annonce que le forage est plus prometteur que prévu, c'est vrai que nous avons été chercher l'eau à 86 mètres de profondeur. L'eau est d'une qualité exceptionnelle, mais surtout d'un débit inattendu. Quatre villages vont donc profiter du forage, soit selon lui 5 000 personnes, sans compte le bétail.  Je n'en crois pas mes oreilles, c'est fabuleux, cela donne encore plus de sens à ce que nous faisons ici.
J'en profite pour vous remercier encore et encore pour votre élan de générosité.

Anani m'annonce que la fête va etre belle, tout le village nous attend. Cela va etre merveilleux, j'essayerai de vous faire vivre cela dans le newsletter.

Mais j'ai une inquiétude, nos amis Pilotes seront-ils arrivés, ils rattrapent le retard, mais ils ne sont qu'au Sahara Occidental, et il leur reste encore la Mauritanie, le Mali, le Burkina et enfin le Togo.
Patrick par sms, me demande de vérifier l'état de la piste, et si elle est comme les routes, il y a de quoi être inquiet, je verrai cela demain, je ne sais pas encore comment, mais je trouverai sans doute une solution, que je ne voit pas ce soir, car je suis trop fatigué.

 

Bon, Sophie vient de m'envoyer son texte, si j'arrive à le récupérer, vous aurez ses impressions de la journée

Quant aux photos, il faudra attendre un peu, il faut que je trouve une solution technique, mais j'ai une petit idée

 

Bonne nuit ou bonne journée selon votre heure de lecture

 

Serge



Repost 0
Published by villageetavenir - dans eau
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 00:16

Ouaga au Burkina, pour les initiés.
Ouagadougou au Burkina Faso, pour les autres.


Nous sommes partis avec Jean-claude. Le vol s'est très bien passé. Cinq heures, tranquilles, à lire et regarder des films (comme dit J.C :  des c........ sans intérêt qui ont l'avantage de faire passer le temps).

A peine arrivés, nous avons retrouvé cette Afrique que nous aimons, le monde, le bruit, la chaleur (28° à 21h00) et les personnes qui brûlent la priorité aux formalités de police. Bousculade africaine pour récupérer les bagages qui arrivent au compte goutte, mais après un peu d'attente, tout est là. Ouf !!

En clair on est content.

Nos amis Togolais de Dapaong, Toussaint et Didier, sont là pour nous accueillir à la sortie de l'aéroport. Nouvelle bousculade pour sortir car au Burkina, on contrôle systématiquement le nombre de bagages que vous sortez.

Quand on parle de contrôle, c'est simplement pour signifier qu'il y a quelqu'un qui vous arrête pour compter les valises. Les malins dont on ne fait pas partie passent sur les côtés. On le saura pour la prochaine fois.


On devait dormir chez les bonnes soeurs, pas de chance elles affichent complet ce soir, donc nous nous retrouvons dans un hôtel africain perdu au milieu de rien, mais paradoxe de l'Afrique, cet hotel est équipé de wifi.
Ouaga 0046
Didier, dont la femme est Burkinabé, nous emmène dans un bon restaurant, nommé La Palmeraie, incroyable mais vrai !!! Où nous avons bien dîné.
Ouaga 0040


Il est 11h20 à Ouagadougou et 00h20 à Paris, je pensais avoir un mail de Sophie avec son texte de la journée, mais je crois que la fatigue a eu raison de sa détermination à le communiquer.

Ce que je peux vous dire, c'est que les Aventuriers Aviateurs sont partis ce matin assez tôt de Madrid, pour arriver ce soir à Essaouira. Sophie ayant co-piloté entre Jerez et Tanger.

 

Jean-Claude baille, cela veut dire que l'on doit aller se coucher. Je lui ai demandé de rester pour corriger mes fautes d'orthographe, alors qu'en réalité j'en fait peu (cela va en faire sourire certains).

Demain matin : lever 7h00  et départ 8h00 pour 360 kms, direction la frontière avec le Togo et une arrivée prévue  à Dapaong vers 13/14h si tout se passe bien. Jusqu'à présent cela ne s'est jamais bien passé. Je croise les doigts.

 

Bonne nuit pour les couche-tards et bonne journée pour les autres.

Serge

Repost 0
Published by villageetavenir - dans Afrique
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 15:12

Ici Charles de gaulle

 

Avant d'arriver à l'aéroport, je ne me souvenais plus du N° du terminal, j'ai donc comme à mon habitude, téléphoné à Jean-Claude, qui m'a répondu en me demandant si je les voulais à la coque ou au plat. Je me suis dit que j'aurais dû déjeuner avec lui afin de l'empêcher de boire.

En réalité, il était à jeun, et le RV était au Terminal 2 E (deux oeufs).

Bon à 11h40 -  ils étaient à Jeres de la Frontera et 13h33 à Tanger

Vous pouvez suivre leur parcours sur le lien vers la balise GPS

 

Le voyage commence bien, l'hôtesse a refusé nos bagages car trop lourds (2 kgs) à moins que l'on paie 100 € par valise, nous sommes donc rentrés en mode palabre et le problème a fini par se résoudre.

 

J'ai acheté quelques guimauves à la rose, afin de profiter des quelques heures qu'il me reste avant la diète.

 

A ce soir, j'espère.

 

Serge.

Repost 0
Published by villageetavenir
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 08:57
Dans la News d'hier soir, je vous avais promis de publier les photos d'hier.
P1010173
P1010185
P1010205
P1010213
Dans les airs ou sur terre, c'est toujours aussi beau.

P1010228
Voici les fameuses meringues à la chantilly

P1010238
P1010257
Question du jour, où est ce ? On va voir aujoud'hui si tu connais ce lieu (il se reconnaitra)

L'avion d'Alain préparé pour le raid
DSC00812

DSC00813
Alain a le sens de l'esthétique, regradez la roue, l'enjoliveur est jaune, moi je l'aurai peint en bleu ...
DSC00820
Il est beau sont avion, Jaune, Bleu, vert, c'est un raid haut en couleur.
Repost 0
Published by villageetavenir
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 17:07

C'est le nombre de dons kilometriques que nous avons atteint ce soir
et nous attendons encore plusieurs autres dons.

Mais 5 422, c'est aussi de l'eau pour 600 personnes, vous aurez sans doute du mal à vous rendre compte de ce que cela représente ; nous, qui en disposons machinalement au robinet ou en achetant une simple bouteille que nous consommons sans même nous rendre compte de ce quelle représente.

Grace à vous, 600 personnes (c'est un petit village) vont boire de l'eau. Les femmes seront libérées des corvées quotidiennes harassantes (il fait près de 40° actuellement) et surtout, les enfants seront moins malades.

Vous êtes super.

Mais 5 422, c'est aussi un livre d'école pour 1 800 élèves, actuellement au mieux on trouve un livre pour trois élèves, mais souvent, c'est un livre par classe (60 élèves). Et nous savons tous que l'éducation est une richesse fondamentale. En Afrique, c'est souvent le premier pas pour sortir de la pauvreté extrême.

Vous êtes vraiment super.

Demain, je pars pour le Burkina Faso avec mon ami Jean-Claude, un rétais que j'ai rencontré sur l'Ile de Ré , c'est un homme extraordinaire, il nous a fait connaitre la Région des Savannes où il avait réalisé 28 puits à grand diamètre. Nous y passerons la nuit et nous prendrons la route le lendemain pour Dapaong où nous arriverons en fin de soirée, sans doute épuisés comme d'habitude, car quand on parle de route, c'est qu'il faut bien donner un nom au chose.

Tous les deux, en attendant nos amis pilotes, nous allons

finaliser le projet de construction d'une école,

travailler sur le troisième volet de notre action : la santé. Nous projetons de construire une case de santé dans chaque village afin que les femmes puissent mettre au monde leurs enfants dans de bonne condition et que l'on puisse pratiquer ce que l'on appelle une médecine de brousse.

 

distribuer du matériel pédagoqique dans deux écoles, j'ai acheté du matériel d'enseignement de la géométrie (celui de notre enfance) dans une société que j'ai trouvé dans le jura. Et je me suis rendu chez l'éditeur de planches pédagogiques (celles de notre enfance également), un lieu incroyable rue du bac à Paris.

 

amener des fournitures scolaires à Martine Sinandja, directrice du collège privée Yanfouomqui (et oui le collège n'est pas gratuit au Togo) qui se bat avec peu de moyen pour éduquer plus de 300 jeunes à Dapaong.

 

trouver une solution pour finaliser notre deuxième forage.

Et dès que nos Aventuriers Aviateurs arriveront, dimanche prochain, s'ils peuvent rattraper le retard, nous irons inaugurer le forage du Village de Nagou avec tous les villageois, Nicolas H. dirait "Séquence Emotion".

Evidemment, je vous raconterai tout cela, photos à l'appui et peut-être vidéo, si j'arrive à les mettre en ligne.

 

Il n'y aura sans doute pas de newsletter demain (mon vol est à 16h10 et j'arrive 20h45 heure locale, il y a +2h) sauf si j'arrive à trouver une connexion web ou un cibercafé. En Afrique, les gens vivent beaucoup la nuit, donc espoir, espoir ...

Et quand je serai à Dapaong, trouver un cibercafé sera ma première préoccupation, mais il faudra compter avec les coupures d'électricité et l'accès au web très aléatoire en Afrique.

Je viens d'avoir Patrick à qui j'ai annoncé le montant actuel des dons et à qui j'ai fait part de tous les temoignages que j'ai reçu depuis leur départ. Il a été très heureux et ému. C'est un sentimental mon Patrick.

 

Bonne soirée et à jeudi soir, j'espère.

Serge

 

Repost 0
Published by villageetavenir - dans humanitaire
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 20:30

Pour suivre ce voyage et suivre nos opérations sur place. Inscrivez-vous à la Newsletter.

Vous serez informé dès que j'aurai de nouvelles informations. Chaque jour Sophie écrira un article sur la journée, vous verrez l'Afrique vue du ciel et connaitrez les rencontres qu'ils auront fait à terre, connaitrez les anecdotes, les histoires du jour.

Ainsi, vous pourrez suivre leur progression jusqu'à Dapaong.

Lundi 7 Novembre

Extrait de la newsletter du 7 Novembre
Après trois jours d'attente, le départ a eu lieu aujourd'hui à 14h00.
6 800 kms à travers 7 pays, c'est le périple que vont vivre nos Aventuriers Aviateurs.

Depart-raid 0006
12h00 : Analyse de la météo et du meilleur plan de vol.
Depart-raid 0064
13h50 : Je m'éloigne pour les laisser décoller.

 

Bonne soirée
Serge

Repost 0
Published by villageetavenir - dans Opération spéciale
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 18:25
Je tiens à vous voir ''partir'' ... Solidarité ! Mais je ne peux me libérer que lundi matin. Tenez moi au courant, je ferai tout mon possible. Au cas où l'on ne peut se saluer, je vous souhaite un très bon voyage. Je suivrai votre aventure avec plaisir et attention.
Eric L.

J’espère que la MTO sera de la partie pour vous faciliter ce voyage dans l’Afrique profonde. Bons vols à tous , à bientôt d’avoir de vos nouvelles grâce au site dédié.
Michel K.
Avec beaucoup de respect pour VOUS ... votre investissement personnel dans cette belle aventure et votre dévouement sans aucune limite pour notre club, je ne peux qu'être admiratif. Je tiens personnellement à vous. remercier sincèrement. I wish you a very nice trip to you and all your friends. Très amicalement.
Eric L.

Good luck aux aventuriers.
Bernard S.
Bravo mes voisins rétais !! Ok pour reçevoir vos Newsletter. Je vous féliciterai et encouragerai à chacune de vos nouvelles actions !! un peu de chaleur humaine et de soutien en ces temps qui cours... c'est positif !!
Sandrine E.

Bon vol, je suivrai votre périple grâce à votre site ! À bientôt. Amicalement 
Jacques C.
Bravo les petits gars je vais suivre vos aventures. Je vous souhaite bonne route ou bon vol. Je vous soutiens de tout coeur dans vos projets humanitaires. Évitez les coins chauds je n'ai pas envie de vous voir à la télé ou sur un calicot de France 2.
Arnaud de la P.
Coucou vous quatre. J'ai longuement parcouru le site, il est vraiment bien. Bravo Serge, bravo à tous. Ce que vous faites est fabuleux et déjà très abouti, je n'en reviens pas. Je veux profiter de cette expérience que vous avez. Je vous souhaite un très très bon voyage, de belles rencontres, beaucoup de sourires, et aussi du fun... Vous nous raconterez tout ca. Je m'inscris sur le news letter pour vous suivre. Gros bisous à tous et à... très bientôt.
Isabelle Y.

Bon Voyage et Bravo pour votre investissement ! Amitiés
Eric Le C.
Bravo … Belle initiative. Promis quand je vends ma boite, je pars avec toi !
Blaise H.

Je n'aurai vraisemblablement pas le loisir de te saluer avant ton grand départ vers d'autres horizons. Je tenais toutefois à te souhaiter le max de bonheur pendant ce long périple. Que les vents les meilleurs vous portent, toi et tous ceux qui seront du voyage ! A bientôt
Christian L.

Je forme le voeu d'un voyage sans problème. A bientôt Très cordialement.
Michel S.

Vive l'afrique. Je vais suivre votre aventure humaine de bout en bout. Bon voyage, plein de courage et prenez bien soin de vous, ils ont besoin de vous la bas.
Anne-Marie T.

Dernière ligne droite avant le départ ! Super cette idée de blog pour pouvoir suivre votre belle aventure.J'ai juste jeté un coup d'oeil rapide sur le blog mais je vais explorer davantage votre démarche ce week-end et j'espère pouvoir assister au décolage.A bientôt. Bises.
Christelle K.
Bon vent à tous ceux qui participent à cette mission ! RDE.
GBA Joël R.

Extraordinaire aventure qui vous attends !!! Je vous souhaite bon vol et nous comptons sur vous pour nous ramener des photos. Bien Cordialement.
François M.
Je vous souhaite un bon départ malgré la MTO tourmentée pour les jours à venir et un bon déroulement de votre programme. Je ne sais pas si je pourrais être là ce Dimanche matin au terrain. Amitiés.
Claude B.
Le message est relayé. On sera avec vous pendant tout le voyage (et peut-être bien présent pour le départ). Amicalement.
Bruno P.
Vous souhaitant de réussir dans votre entreprise et vous prient d'agréer leurs sincères salutations.
Christian R
En souhaitant réussite à vos projets. J'ai moi-même aidé une assoication filandaise dont le projjet était la création d'un centre de formation professionnel dans la commune du Grand Popo au Benin. cela n'a malheureusement pas abouti entre autre en raison du contexte africain.
Robert et Liona T.
Bravo pour tout ce que vous faites. Bonne continuation. Donnez moi de vos nouvelles.
Catherine E.

Votre générosité pour venir en aide à cette population démunie est très louable, et c'est une belle oeuvre que vous développez là, c'est tout à votre honneur. Bravo . Nous vous souhaitons un beau et grand voyage vers la région des savannes. nous ne manquerons pas de vous suivre au jour le jour, autant que vous pourrez le faire, avec tout l'intérêt que vous imaginez.
Annick et bernard B.
Repost 0
Published by villageetavenir - dans Opération spéciale
commenter cet article